Une CCP des non-titulaires devait se tenir au rectorat ce mercredi 19 janvier. À l’ordre du jour, le licenciement d’une collègue non-titulaire d’économie-gestion « pour insuffisance professionnelle ».

Les représentants du SNES et des syndicats de la FSU ont décidé de refuser de siéger à cette instance, et de provoquer ainsi le report de cette CCP. En effet, outre le motif pour le moins irritant de cette convocation, la désinvolture de l’Administration vis-à-vis de cette instance représentative est intolérable.

Respectez les personnels, respectez leurs représentants !

Nous avons fait savoir que nous n’acceptions pas :

  • que les procès verbaux des trois dernières réunions de la CCP n’aient toujours pas été produits (depuis un an !) par l’administration -dans ces conditions, quelle valeur a notre parole, et celle des représentants du recteur ?
  • que l’on refuse de nous communiquer un listing à jour des affections des non-titulaires, ce qui nous met dans l’incapacité de nous assurer et de garantir aux collègues que les droits de chacun ont été respectés dans ces affectations.
  • que l’on repousse d’un revers de main notre demande de mise en place d’une grille indiciaire salariale pour les non-titulaires : déjà adoptée par plusieurs académies, elle serait « illégale »... De qui se moque-t-on ?

Avec tout cela, il faudrait siéger gentiment quand on nous convoque pour nous présenter une décision aussi grave qu’un licenciement, en nous donnant les informations nécessaires à notre travail préparatoire à l’instance à la dernière minute ? Pas question !

La CCP n’a pu se tenir et a donc été reconvoquée pour le 1er février prochain. Nous aurons à cette occasion la même exigence de respect de l’instance, des élus et à travers eux des personnels non-titulaires de l’académie qu’ils représentent.

Plus que jamais, le SNES et les syndicats de la FSU à vos côtés

En effet, à l’heure où le gouvernement prétend faire un pas vers la résorption de la précarité (nous sommes en fait bien loin du compte : lire ici), nous, non-titulaires de l’Éducation nationale, savons que nous ne pouvons compter que sur nos seules forces pour améliorer notre sort, et sur les actions que nous serons en mesure de construire avec le SNES et les syndicats de la FSU.

C’est ainsi qu’à force d’insistance, de pressions, de recours gracieux et contentieux, nous avons obtenu la pleine application par le rectorat (qui s’y refusait jusque là) du décret du 3 juillet 2006 sur les remboursements de frais de déplacement des titulaires... mais aussi des non-titulaires ! Le rectorat a enfin, dans sa circulaire « remplacement » du 3 janvier dernier, reconnu ce droit et fixé une procédure pour demander et obtenir les sommes dues.

Adressez-vous à la Section académique du SNES pour tout complément d’information.

Vos élus SNES et SNEP-FSU en CCP1,

Ibrahim CISSE, Chantal LEPERLIER-GUETIN,

Dorothée LEGLISE, Fabien GERTOSIO