La campagne de notation administrative 2007-08 est ouverte. Les opérations s’étaleront entre le 17 mars et le 25 avril.

La proposition de note du chef d’établissement
devient la note définitive si le rectorat ne la
renvoie pas modifiée à votre chef d’établissement, ou si vous ne la contestez pas.
Si vous contestez la proposition de note, et seulement dans ce cas, votre note sera examinée en Commission Paritaire.

Sachez que le SNES a obtenu que désormais
TOUTE DIMINUTION de note fasse l’objet d’un
rapport du chef d’établissement émargé par
l’intéressé. Toute augmentation supérieure à 1
point pour les enseignants (0,40 pour les CPE),
ainsi que toute proposition de note en dehors de
la grille de référence, doivent également faire
l’objet d’un rapport du chef d’établissement.
A partir du 7e échelon pour les agrégés, du 9e échelon pour les certifiés et
du 10e pour les CPE, le rectorat considère que
la note maximale peut être attribuée aux
« personnels particulièrement méritants ».
Vous devez avoir communication de tout courrier
ou rapport adressé par le chef d’établissement
au rectorat au sujet de votre notation. De la
même manière, tout courrier de votre part doit
passer par la voie hiérarchique.

Vérifier, contester le cas échéant

Vérifiez s’il y a lieu la prise en compte de votre nouvel
échelon dans la proposition de note, suite
aux CAP d’avancement d’échelon.
Signer la fiche de notation n’implique en
aucun cas l’acceptation de la proposition
de note du chef d’établissement, mais signifie
simplement qu’on en a pris connaissance.
Si vous n’êtes pas d’accord avec cette
proposition de note, rencontrez d’abord le chef
d’établissement pour tenter d’obtenir une
amélioration, ce qui est une démarche
parfaitement normale.

Si cette démarche n’aboutit pas, faites appel,
dans les huit jours, en adressant au recteur par
voie hiérarchique une demande de révision de
note. N’oubliez pas alors d’envoyer au
SNES le double de votre réclamation,
accompagné d’explications et de la fiche
syndicale (téléchargeable ici). Vos élus SNES se feront
un devoir de vous défendre en Commission
Paritaire.

Stagiaires

Si vous êtes stagiaire en situation après admission sur liste d’aptitude
ou plan d’intégration, c’est
à partir de votre notation en qualité de stagiaire
que va être déterminée votre notation dans votre nouveau corps. Vous devez être noté dans la grille
du 1er échelon (entre 30 et 35), votre note étant
ensuite automatiquement convertie en fonction
de votre échelon de reclassement.

Si vous êtes stagiaire après concours et
reclassé à la rentrée dans le nouveau corps,
vous avez reçu à titre provisoire une note administrative de
départ correspondant à la moyenne de l’échelon
de reclassement. Vous devez cette année être
noté comme tous les autres professeurs, que
vous soyez stagiaire en situation ou en formation
(2e année d’IUFM).

Jeunes collègues et TZR

Les collègues des premiers échelons doivent
bénéficier d’une augmentation de note
« significative » afin de tenir compte des délais
plus rapides de promotion entre le 1er et le
5e échelon. Si vous estimez que tel n’est
pas le cas, n’hésitez pas à contester la note.

Titulaire d’une Zone de Remplacement, vous
devez être noté par le chef d’établissement de
rattachement, mais il est tenu de s’informer
auprès des établissements où vous avez
effectué des remplacements.
De même pour les TZR, « les conditions
particulières propres à l’exercice des fonctions
de remplacement » doivent être prises en
compte. Cette fonction ne doit en aucun cas
vous porter préjudice, comme cela a pu être
(est toujours ?) trop souvent le cas.

Rappelons qu’une faible note administrative
constitue un handicap pour la progression de la
carrière. En cas de problème, contactez-nous !