25 janvier 2022

Actualités

Le jeudi 27 janvier, tous et toutes en grève pour nos salaires

Le jeudi 27 janvier, tous et toutes en grève pour nos salaires

NICE : 10H30 au théâtre de Verdure, promenade des Anglais (pour la Flash mob, dress code : chemise et collier à fleurs, paréo, maillot de bain et chapeau)
TOULON : 10h30 place de la Liberté
DRAGUIGNAN : 10h30 sous-préfecture

La revalorisation, une urgence !

Les professeurs, CPE, PsyEN commencent leur carrière à 1,14 fois le Smic. Et ils ne dépassent les 2000 euros nets par mois qu’après 14 ans de carrière. Ce déclassement salarial explique en grande partie la crise de recrutement : près de 2208 postes non pourvus aux concours depuis 2018 !
La revalorisation, sans contrepartie, est une urgence pour l’avenir du service public d’Éducation.

Une revalorisation historique ?

Le bilan du Grenelle est édifiant : 66 % des personnels non concernés par la première tranche de la prime d’attractivité, 42 % pour la deuxième tranche. Les CPE et les professeurs documentalistes exclus de la prime informatique. Rien pour les AED et une nouvelle grille insuffisante pour les AESH. Quant à la ministre de la Fonction publique, elle refuse obstinément de dégeler la valeur du point d’indice, alors même que les effets de l’inflation se font sentir au quotidien.

Stop au mépris !

Dans une période agitée pour le ministre de l’Éducation nationale, les voix de ses soutiens s’élèvent pour mettre au crédit de Jean-Michel Blanquer l’ouverture des écoles et établissements scolaires en temps de Covid. La communauté éducative n’a pas demandé la fermeture des écoles. En revanche, ce sont les personnels qui ont tenu le service public à bout de bras pendant toute la crise, seuls, sans moyens, au milieu des ordres et contre-ordres ministériels.
Rien n’a été fait pour reconnaître cet engagement. Le mépris, ça suffit !

Pour nos salaires, à l’appel de l’intersyndicale (CGT, FO, FSU, Solidaires, Fidl, MNL, Unef et VL)

Toutes et tous en grève
Jeudi 27 janvier !