7 juin 2018

Catégories

Non-Titulaires - Saisie des voeux : année scolaire 2018-2019

Édito - Des droits à conquérir !

Multiplier le recours aux contractuels, encourager les départs volontaires, individualiser les rémunérations, limiter le rôle des élus du personnel... les orientations du gouvernement sont claires et ouvertement opposées à l’intérêts général qui motive au quotidien les agents de la Fonction publique. Pour combattre les inégalités qui se creusent dans la société, la FSU et ses syndicats revendiquent bien au contraire des moyens pour les services publics et des recrutements de titulaires avec des voies d’accès diversifiées tenant compte de l’expérience acquise.

Les collègues non titulaires de l’Éducation nationale connaissent en effet plus que tout autre les conséquences des contrats précaires qui ne permettent ni de se projeter sur le long terme ni d’exercer en toute sécurité. Le SNES-FSU défend sans relâche les conditions de travail des non-titulaires et veille au respect de leurs droits. Des droits gagnés par la lutte qu’il faut parfois rappeler aux hiérarchies pour contrer toute tentative d’arbitraire (recrutement à l’ancienneté, transparence sur les candidatures, recours en CCP...). Mais aussi de nouveaux droits que nous revendiquons et tentons à chaque instant d’imposer à l’administration.

Avec cet esprit de conquête le SNES-FSU, le SNEP-FSU et le SNUEP-FSU, syndicats de la FSU pour le second degré ont porté le plus loin possible les discussions en CTA avec le rectorat de Nice en juin 2017 à l’occasion de l’application du « nouveau cadre de gestion ». Des améliorations sensibles ont été gagnées (requalification de contrats à l’année, formation et accompagnement lors du premier poste, élévation des grilles salariales, avis des chefs d’établissement moins décisifs) mais des sujets restent en suspens. La FSU continue de porter ses demandes pour la revalorisation des salaires des MAGE, pour les frais de déplacement à généraliser, pour les indemnités vacances et chômage à reconsidérer, pour une quotité à temps plein lors du passage en CDI...

Saisie de vœux 2018-2019

Tous les collègues non-titulaires, Maîtres Auxiliaires, conseillers d’orientation intérimaires, contractuels (CDI ou CDD) ayant travaillés dans l’académie sont concernés par le mouvement rectoral d’affectation, en poste ou non quelles que soient la durée de service et la quotité de service effectuée.

Vous pouvez contacter la section académique du SNES-FSU de Nice, le mardi toute la journée, par téléphone en composant le 04 97 11 81 53, une permanence est assurée par Isabelle Le Buzulier.

Entretien professionnel d’évaluation

A l’issue de la période de saisie des vœux, un entretien professionnel visant à apprécier les compétences de l’intéressé sera conduit par le chef d’établissement d’affectation ou le directeur de CIO. Si la personne est affectée sur plusieurs établissements, une concertations préalable est nécessaire. Un seul avis sera rendu.

Les avis relatifs aux différents items d’évaluation générale seront saisis directement par les chefs d’établissements ou directeurs de CIO sur le portail ESTEREL, dans l’onglet « MANTA Etablissement » entre le 4 juin et le 17 juin 2018.

Transmission des confirmations

Une éditions papier de l’avis de confirmation comportant le récapitulatif des vœux et l’évaluation sera réalisée par le chef d’établissement ou le directeur de CIO et émargée par lui-même et par l’intéressé.

Elle sera retournée au Rectorat le 22 juin 2018, délai de rigueur.

Les justificatifs éventuels seront joints à cet envoi (attestation CAF, attestation d’admissibilité). Les pièces justificatives manquantes ne seront pas réclamées).

Date limite de retour des confirmations : le 22 juin 2018.

La fiche syndicale de vœux

Comme chaque année, pour une défense efficace de tous, il est indispensable de bien renseigner la fiche syndicale de récapitulatif des vœux ci-dessous.

Fiche syndicale voeux

Cette fiche nous permet de mieux connaître votre parcours, de vous suivre, de vérifier si vous avez droit au CDI, etc… Soyez le plus précis possible pour que nous vous défendions du mieux possible auprès de l’administration.

Indiquez précisément les éléments du barème, les vœux, les concours passés et les admissibilités éventuelles.

N’oubliez pas de remplir la case diplômes. Ces renseignements nous seront utiles pour que transparence et équité soient respectées dans les affectations. Enfin, cette fiche contenant des données personnelles, il faut la dater et de la signer pour autoriser le SNES-FSU à effectuer le suivi de votre situation et vous transmettre toutes les informations vous concernant. Et surtout n’oubliez pas alors de nous la retourner le plus vite possible !

Indemnisation chômage et indemnités vacances

Le transfert de l’indemnisation chômage à Pôle Emploi depuis le 1er avril 2017, suivant un protocole national, a généré des difficultés nouvelles auprès de nombreux collègues non-titulaires.

Transfert de l’indemnisation du chômage à Pôle Emploi : qu’est-ce qui change ?
Depuis le 1er avril 2017, le service « assurance chômage » au rectorat ne gère plus vos droits à l’indemnisation. Pôle Emploi est devenu l’interlocuteur unique des enseignants non-titulaires en attente de retour à l’emploi. C’est désormais Pôle Emploi qui gère l’examen de vos droits et la mise en paiement de vos allocations. A la fin d’un contrat, lorsqu’un agent non-titulaires ne se voit pas proposer de nouveau contrat, il doit recevoir du rectorat une attestation de fin d’activité pour la fournir à Pôle Emploi afin de pouvoir s’inscrire sur la liste des demandeurs d’emploi, calculer et ouvrir ses droits. Ne tardez pas à la réclamer. Contactez-nous en cas de difficultés !

Conditions requises pour percevoir l’allocation d’aide au retour à l’emploi :

  • être inscrit à Pôle Emploi ;
  • être physiquement apte à l’emploi ;
  • justifier d’une période d’affiliation minimale ;
  • ne pas avoir atteint l’âge déterminé pour l’ouverture du droit à une pension de vieillesse ;
  • être involontairement privé d’emploi (fin de CDD ou de contrat aidé, démission pour un motif légitime, révocation, licenciement, réforme ou rupture conventionnelle...) ;
  • déclarer tous les mois sa situation (notamment l’exercice de toute activité professionnelle, périodes de maladie...).

Lors de la prochaine CCP la FSU de l’académie de Nice va demander qu’une convention signée entre le rectorat et Pôle Emploi afin de préserver le vivier d’enseignants contractuels expérimentés et garantir leurs droits.

Indemnités de vacances

Dans notre académie, le rectorat ne verse pas d’indemnités de vacances contrairement à ce qui se passe ailleurs. Nous allons exiger que le rectorat de Nice applique enfin le texte du Code du travail pour le calcul de ces indemnités compensatrices de congés payés qui doit être versées aux collègues en CCP et qui ne bénéficient pas d’un contrat à l’année. Affaire à suivre...

Concours internes et réservés 2018 : crise de recrutement aggravée avec 70 % de postes non pourvus. C’est l’échec cuisant du plan Sauvadet et la résorption de la précarité.

Congrès national du SNES-FSU : des revendications fortes pour les non-titulaires

Le congrès national du SNES-FSU qui s’est tenu à Rennes du 26 au 30 mars dernier a été l’occasion de réaffirmer et faire évoluer les mandats revendicatifs de notre syndicat : plan de titularisation pour tous les contractuels justifiant de plusieurs années d’ancienneté ; quotité à temps plein pour le passage en CDI ; neutralisation des deux mois d’été dans le décompte de la période interruptive entre deux contrats ; frais de déplacement pour tous les collègues ; contrats abondés d’une heure en cas de service partagé ; plan de formation conséquent...

Se syndiquer au SNES-FSU

C’est d’abord agir collectivement et s’organiser pour faire entendre ses revendications.
C’est se donner les moyens d’agir pour l’emploi, contre la précarité et pour la défense de ses droits… Quand on est non-titulaire, se syndiquer au SNES-FSU c’est avoir l’assurance d’être renseigné, conseillé, aidé et soutenu. Le SNES-FSU est aussi un lieu d’échanges et de réflexion sur les attentes en matière de formation, les pratiques professionnelles, les contenus disciplinaires… C’est aussi la possibilité de recevoir toutes nos publications.

Comment se syndiquer ? En remplissant et en nous adressant le bulletin d’adhésion ou plus simplement en ligne ! Serge Muller, notre trésorier-adjoint académique, se tient à votre disposition pour toutes vos questions relatives à votre adhésion.

Bulletin d’adhésion