7 décembre 2016

Stagiaires

Élection des représentants des usagers au Conseil d’école de l’ESPE le 1er décembre

« Savoir transmettre et faire partager les principes de la vie démocratique » : c’est une des compétences communes à tous les professeurs et CPE, fixée par le référentiel de compétences professionnelles publié dans l’arrêté du 1er juillet 2013.

L’ESPE de Nice a dernièrement eu l’occasion, une fois de plus, d’illustrer sa vision « des principes de la vie démocratique ».

Alors que la direction de l’ESPE de NICE avait refusé d’organiser l’élection des représentants des usagers (étudiants en M1 et professeurs stagiaires) au Conseil d’École (CE) l’année passée, celle-ci s’est enfin résolue à les mettre en œuvre cette année. Il est possible d’ailleurs que les multiples interventions du SNES-FSU auprès du Recteur de l’académie de Nice, Chancelier des Universités, aient accéléré de cette décision.

Cependant, les conditions de préparation et de déroulement de ces élections laissent à penser que pour la direction de l’ESPE de Nice, la démocratie sociale n’est pas un « des principes de la vie démocratique ».

Que penser, en effet, du refus de la direction de l’ESPE d’inviter les organisations syndicales à la commission électorale pour préparer ces élections ?

Que penser, en effet, de la transmission aux organisations syndicales par la direction de l’ESPE d’un arrêté d’organisation du vote différent de l’arrêté finalement signé (et donc officiel) supprimant purement et simplement le bureau de vote du site de George V à Nice, lieu principal de formation du second degré ?

Que penser, en effet, de la décision de la direction de l’ESPE de refuser aux étudiants et aux professeurs stagiaires le vote par correspondance et de n’autoriser que le vote à l’urne et par procuration avec la carte d’étudiant du mandataire, carte d’étudiant qui fait également office de carte de paiement ?

Que penser, en effet, du refus d’accorder une autorisation d’absence ou une dispense pour permettre aux étudiants et autres professeurs stagiaires de participer à ces élections ?

Au vu du résultat à ces élections, même si la FSU et le SNES-FSU sont largement en tête (70% et 3 sièges sur 4), avec une participation de 93 électeurs sur 1534 inscrits : il apparait clairement que l’ESPE de Nice et sa direction ne sont pas les plus volontaires et/ou compétents pour mettre en œuvre un exercice pratique illustrant « les principes de la vie démocratique ».

Alain Galan, secrétaire général SNES-FSU Académie de Nice