Stagiaires : se réunir pour améliorer les conditions de stage

Mercredi 24 septembre à 14h30

Assemblée générale

au local du SNES-FSU, 264 Boulevard de la Madeleine à NICE

Si nous pouvons collectivement nous féliciter du retour d’une formation initiale pour les stagiaires grâce aux actions initiées par le SNES-FSU et relayées par la profession ces dernières années, vos conditions de formation, de validation et d’obtention des frais de déplacement ne sont toujours pas satisfaisantes. Nous savons, hélas, les nombreuses difficultés que vous avez rencontrées depuis votre affectation, et la grande incertitude dans laquelle vous vous trouvez quant à votre formation et à vos conditions de titularisation. Tout d’abord, soyez assurés de notre soutien et de notre action incessante depuis le mois d’août pour améliorer cette situation.

Or nous avons constaté que les exigences académiques pour la formation adaptée sont d’une très grande disparité d’une ÉSPÉ à l’autre et nous n’avons eu de cesse d’interpeller les autorités compétentes depuis le début de l’année. Cette situation inquiétante va inévitablement créer des inégalités devant la titularisation, aggraver les conditions de travail et risquer d’entraîner un rejet de la formation.

Si vous êtes déjà titulaires d’un master, vous devez bénéficier d’un parcours de formation adaptée. Les textes réglementaires précisent que votre formation doit s’appuyer sur des enseignements dispensés dans le cadre du master MEEF, que les enseignements doivent être organisés conformément aux besoins des stagiaires, et tenir compte de leurs parcours antérieurs. Par ailleurs, la lettre du ministre signée par S. Bonnafous précise, que « la formation doit intégrer la production d’un mémoire et des enseignements de tronc commun ».

Une commission académique s’est enfin tenue à Nice et nous avons pu obtenir certaines réponses et engagements, concernant les « stagiaires mi-temps » que nous nous empressons de vous livrer pour tenter de clarifier la situation :

I. Si vous avez déjà validé un Master :

1. Formation :

• La formation ne sera en aucun cas une « redite » du master déjà obtenu

• Vous serez bien entendu dispensés de formation disciplinaire

• Vous seront proposés : un renforcement en Langues vivantes, en formation au numérique ou sur une pratique pédagogique.

2. Temps de formation :

Le temps prévu de formation ne peut pas se décompter de façon hebdomadaire, il sera de 250 heures/année.

3. Validation :

Pour la validation, deux choix s’offriront à vous :

• Vous pouvez souhaiter valider un « autre » master, MEEF cette fois-ci…

• Si vous ne le souhaitez pas : vous n’aurez « qu’une » obligation d’assiduité.

* En revanche, dans les deux cas : vous devrez rédiger un mémoire (n’excédant pas une trentaine de pages) sur une pratique pédagogique et le soutenir.

II. Les stagiaires qui ont été dispensés de Master pour passer le CAPES :

Les stagiaires devront suivre la même formation que les stagiaires du « CAPES rénové », 9h (cours du M2 MEEF).

III. Si la discipline de recrutement est différente de la discipline du master :

Les stagiaires devront suivre la même formation que les stagiaires du « CAPES rénové », 9h (cours du M2 MEEF).

IV. Si le parcours dans la discipline de recrutement n’est pas offert dans l’académie :

Les stagiaires suivront la même formation que les stagiaires du « CAPES rénové » 9 h (tronc commun et mémoire). Des compléments de formation disciplinaires pourront être proposés sur la formation des 18 h et dans des actions du PAF.

V. Si la discipline de recrutement est celle de la discipline du master :

Les stagiaires suivront la même formation que les stagiaires du « CAPES rénové » 9 h (tronc commun + mémoire). Des compléments en formation pédagogique et en numérique seront mis en place. Il sera également possible de mobiliser une ou deux action(s) du PAF.

Validation du C2i2e et du CLES :

  • Pour les détenteurs du « CAPES rénové », le MASTER valide déjà l’aptitude donc il n’y aura rien à valider.
  • Pour les stagiaires « 2013 exceptionnels » : vous aurez trois ans pour présenter « quelque chose ». Autant dire qu’une fois titularisés le SNES-FSU s’engage pour qu’on vous laisse tranquilles…

Pour les stagiaires « plein temps » :

La formation sera au plus de 108 h dont 6 jours de formation disciplinaire et didactique et 6 jours de formation transversale (dont 1 journée de formation au numérique). Un complément de formation sera constitué d’1 journée animée par les chefs d’établissement en bassin et d’1 à 2 actions du PAF à définir avec l’inspecteur, le tuteur et le formateur métier.

Frais de déplacement :

Une prime de 1000€ est allouée aux seuls stagiaires à mi-temps dont la commune du lieu de formation est distincte de la commune de résidence.
S’il est évident que nous avons déjà obtenu quelques réponses et quelques engagements rassurants, il va de soi que les conditions dans lesquelles vous avez commencé votre entrée dans le métier sont inacceptables et ne doivent en aucun cas se reproduire.
Les réponses reçues en ce qui concerne les frais de déplacement sont également irrecevables.
Pour toutes ces raisons le SNES-FSU avec les autres syndicats de la FSU (SNEP, SNUEP, SUIPP et SNESUP) a déposé une demande d’audience auprès de Madame le Recteur cette semaine.

Cette clarification des parcours de formation doit également prendre en compte le fait que vous êtes parfois loin du centre de formation et que cela constitue déjà en soi une charge de travail conséquente.
Nous rappellerons, lors de l’audience, que le SNES-FSU continue à demander un tiers-temps devant élèves pour tous les stagiaires en formation !
Il est dans l’intérêt de l’État de pouvoir compter sur des enseignants bien formés professionnellement et ayant bénéficié d’une formation dont les exigences ne seraient pas sources d’inégalité.

Pour faire le point sur toutes les difficultés rencontrées, partager les informations sur la formation que vous avez eu par l’institution et celles que nous venons d’obtenir et surtout pour faire le point sur tout ce que vous souhaitez faire remonter, nous vous proposons :

une assemblée générale au local du SNES-FSU,

264 Boulevard de la Madeleine à NICE :

Mercredi 24 septembre à 14h30